Guide de l’acheteur – Partie 2

Rate this post

3 : Quelle maison me convient?

Après avoir dressé votre portrait financier, vous devez réfléchir à la maison que vous souhaitez acheter.

Vos besoins actuels et futurs

Essayez d’acheter une maison qui comblera la plupart de vos besoins durant les cinq à dix prochaines années ou une maison que vous pourrez agrandir et transformer selon vos besoins.

Voici quelques éléments à prendre en considération.

Taille Combien de chambres vous faut-il? Combien de salles de bain vous faut-il? Avez-vous besoin d’un bureau à domicile? Quel genre de stationnement vous faut-il? Pour combien de voitures?

Caractéristiques particulières Voulez-vous un système de climatisation? Si oui, quel genre? Voulez-vous un espace de rangement ou de bricolage? Un foyer ou une piscine figurent-ils parmi vos priorités? Est-ce que certains membres de votre famille ont des besoins particuliers? Êtes-vous intéressé par des caractéristiques permettant d’économiser l’énergie, d’améliorer la qualité de l’air intérieur et de réduire l’incidence sur l’environnement?

Étapes et modes de vie Peu importe le genre de maison pour lequel vous optez, vous devez bien cerner vos besoins actuels ainsi que vous besoins futurs. Voici d’autres points à prendre en considération :

Vous faut-il un bureau à la maison? Prévoyez-vous avoir des enfants? Avez-vous des adolescents qui quitteront la maison bientôt? Songez-vous à prendre votre retraite sous peu? Aurez-vous besoin d’une maison qui peut accommoder des personnes à diverses étapes de la vie? Un parent âgé pourrait-il venir habiter avec vous?

La Liste des caractéristiques de la maison de la SCHL vous aidera à définir vos besoins actuels et éventuels. Remplissez la grille et imprimez-la.

Bâti-Flex, est-ce pour vous?

Le concept Bâti-FlexMC permet aux propriétaires d’habiter leur logement plus longtemps, parfois même toute une vie. En ajoutant ou en abattant des murs, vous pouvez adapter la maison à votre mode de vie.

Dans une maison adaptable, l’espace peut être aménagé et réaménagé en évitant les travaux de modernisation ou de rénovation coûteux, car la vocation des pièces, la circulation et les besoins futurs sont anticipés au moment de la conception.

Quel endroit choisir?

L’emplacement est un critère déterminant. Une propriété répondant à tous vos besoins, mais située au mauvais endroit, risque fort de ne pas être la bonne maison pour vous. Voici quelques questions pertinentes à ce sujet.

  • Voulez-vous vivre à la ville, en banlieue ou à la campagne?
  • Avec quelle facilité s’effectuera le trajet qui vous sépare de votre lieu de travail? Quels seront les frais de transport?
  • Quels établissements d’enseignement vos enfants fréquenteront-ils? Comment s’y rendront-ils?
  • Cherchez-vous des lieux sûrs pour la promenade ou des installations récréatives à proximité, comme un parc?
  • À quelle distance aimeriez-vous être de votre famille et de vos amis?

Qu’est-ce qu’un quartier durable?

Un quartier durable répond à vos besoins tout en protégeant l’environnement. Les maisons dans un quartier durable sont situées près des destinations quotidiennes, comme les commerces, les écoles, les installations récréatives et le travail. Les coûts associés à l’automobile sont ainsi réduits, sans compter que les résidents qui circulent à pied ou à vélo retirent des avantages sur le plan de la santé. Les terrains et les services, comme les voies de circulation, sont utilisés efficacement. Les quartiers durables offrent aussi un choix de logements abordables.

Voici quelques points à examiner lors de votre recherche d’un quartier durable :

  • Facilité du transport
    • Les commerces, écoles, installations récréatives et services de santé sont-ils accessibles à pied ou à bicyclette? Vos enfants devront-ils prendre l’autobus pour se rendre à l’école? Peuvent-ils se rendre à pied au parc? Pouvez-vous faire la majeure partie de vos courses sans prendre la voiture?
    • Y a-t-il des arrêts d’autobus et des voies cyclables à proximité? Combien de temps prendra le trajet en autobus pour se rendre au travail ou à l’école? Pouvez-vous circuler à bicyclette en toute sécurité?
  • Taille et caractéristiques des habitations
    • Les habitations sont-elles compactes avec murs mitoyens pour réduire les coûts de chauffage?
    • La taille des maisons et de leur terrain est-elle raisonnable de façon à nécessiter moins d’entretien?
    • Le quartier se compose-t-il d’habitations de différents genres (maisons individuelles, jumelées ou en rangée et appartements)?
    • La taille des terrains est-elle modeste? Les voies de circulation étroites? Les aires de stationnement réduites? Les voies d’évacuation naturelle des eaux mènent-elles vers des cours d’eau ou des espaces verts? Y a-t-il de la végétation indigène et des ruisseaux avec des bordures boisées?
  • Aspect et convivialité
    • Les bâtiments projettent-ils une image accueillante de la rue? Les centres communautaires, les commerces et les lieux de rencontres paraissent-ils hospitaliers?
    • La rue est-elle bordée d’arbres? Les maisons sont-elles attrayantes? La taille des bâtiments vous convient-elle? Est-il facile de marcher le long des voies de circulation ou de les traverser?
  • Sécurité
    • Les maisons ont-elles une « vue sur la rue »? (En d’autres termes, les résidents peuvent-ils être aux aguets pour vous? Y a-t-il un endroit où aller en cas d’urgence?)
    • L’éclairage de la rue est-il suffisant?
    • Les enfants peuvent-ils jouer dans des endroits sûrs?
    • Les rues sont-elles sûres pour les cyclistes et les piétons?
    • Le débit des voies de circulation est-il lent et léger?

Utilisez la fiche de la SCHL sur ce qui vous tient à cœur pour déterminer les éléments importants pour vous dans un quartier.

Souhaitez-vous une maison neuve ou une maison existante?

On entend par maison neuve, une habitation qui vient d’être bâtie et qui n’a jamais été occupée. Vous pouvez acheter une maison neuve de l’entrepreneur qui l’a bâtie ou retenir les services d’un entrepreneur pour qu’il construise une maison pour vous. Quant à la maison existante (souvent appelée de revente), elle a déjà été habitée. Voici quelques caractéristiques propres à chaque type de maison.

Maison neuve

  • Moderne
    • Une maison neuve a une conception moderne qui tient compte des tendances, des caractéristiques et des matériaux les plus récents.
  • Choix
    • L’acheteur peut habituellement choisir certains éléments, comme le revêtement extérieur, le revêtement de sol, les armoires, les appareils sanitaires et les appareils d’éclairage.
    • Un supplément peut être demandé, par exemple, pour un foyer, des arbres, de la pelouse, ou encore le pavage de l’allée du garage. Assurez-vous de savoir exactement ce qui est compris dans le prix de votre maison.
  • Coûts
    • Certaines taxes, comme la taxe sur les produits et services (TPS) ou, dans certaines provinces, la taxe de vente harmonisée (TVH) s’appliquent aux maisons neuves. Cependant, si la maison coûte moins de 450 000 $, il se peut que vous ayez droit au remboursement d’une partie de la TPS ou de la TVH. Pour en savoir plus sur le remboursement de la TPS/TVH à l’achat d’une habitation neuve, visitez le site de l’Agence du revenu du Canada (www.cra-arc.gc.ca).
    • Les frais d’entretien d’une maison neuve sont moins élevés puisque tout est neuf et que de nombreuses composantes sont garanties. Vous devriez mettre de l’argent de côté chaque année pour couvrir les frais d’entretien futurs.
  • Garanties
    • Le constructeur peut donner une garantie. Si tel est le cas, lisez attentivement toutes les conditions. Cette garantie pourrait s’avérer très utile si des installations importantes, par exemple, de plomberie ou chauffage étaient défectueuses.
    • Des garanties des maisons neuves peuvent aussi être offertes par le gouvernement provincial. Il existe également des programmes privés de garantie des maisons neuves. Dans certaines provinces, une garantie peut être offerte par le constructeur de la maison. Consultez votre agent immobilier ou votre notaire ou avocat pour savoir ce que couvre le programme de garantie de votre province.
    • Vérifiez sur Internet les programmes de garantie des maisons neuves de votre province.
  • Absence de commodités dans le quartier.
    • Il se peut que les écoles, les magasins et d’autres services ne soient pas construits avant des années.

Autoconstruction

Certaines personnes préfèrent bâtir leur propre maison en raison du défi que cela représente et de la flexibilité que cela leur procure. D’une part, vous décidez de tout (taille, conception, emplacement, qualité des matériaux, niveau d’efficacité énergétique, etc.). D’autre part, attendez-vous à consacrer énormément de temps et d’énergie à ce projet.

Maison existante

  • Comme la maison est déjà là, vous voyez ce que vous achetez. Le quartier est établi, vous pouvez donc constater la facilité d’accès aux services, notamment aux écoles, centres commerciaux, bibliothèques.
  • Habituellement, le terrain est aménagé et clôturé. Les habitations existantes peuvent posséder des caractéristiques supplémentaires : foyers, sous-sols aménagés ou piscines.
  • Vous n’avez pas à payer la TPS/TVH, sauf si la maison a fait l’objet de rénovations majeures. Dans ce cas-là, les taxes s’appliquent comme s’il s’agissait d’une maison neuve.
  • Vous devrez peut-être décorer ou rénover la maison, ou encore effectuer des réparations importantes, comme refaire la couverture ou remplacer les fenêtres et les portes.

Quel genre de maison devriez-vous acheter?

Quel genre de maison visiterez-vous dans un but d’achat? Vous voyez-vous dans une maison individuelle isolée, une maison en rangée ou peut-être même un duplex?

Maison individuelle isolée

La maison individuelle isolée comporte un seul logement autonome qui occupe son propre terrain et qui offre ainsi une plus grande intimité.

Maison jumelée

La maison jumelée est habitée par une seule famille, mais reliée à une autre par un mur mitoyen. Elle peut offrir bon nombre des avantages de la maison individuelle isolée, mais elle coûte généralement moins chère à acheter et à entretenir.

Duplex

Le duplex est constitué d’un bâtiment comprenant deux logements individuels superposés. Il arrive que le propriétaire occupe l’un d’entre eux et loue l’autre.

Maison en rangée (maison en bande)

La maison en rangée (aussi appelée maison en bande) fait partie d’un ensemble de maisons individuelles reliées les unes aux autres par des murs mitoyens. Elles peuvent être en propriété absolue ou en copropriété. Ce genre d’habitation offre un degré d’intimité inférieur à celui de la maison individuelle, mais comporte quand même une cour séparée. Les maisons en rangée peuvent coûter moins cher à acheter et à entretenir, bien que certaines soient grandes et luxueuses.

Maison en rangée superposée

La maison en rangée comporte souvent deux étages et elle se superpose à une autre. Les bâtiments regroupent généralement au moins quatre habitations qui ont chacune une entrée directe sur l’extérieur.

Maison reliée

La maison est reliée à une autre par le garage ou l’abri d’auto, ce qui permet de passer facilement de l’avant à l’arrière. Parfois, les constructeurs réunissent les murs du sous-sol, ce qui donne l’impression qu’il s’agit de maisons individuelles construites sur de petits terrains. Ce type d’habitations peut coûter moins cher qu’une maison individuelle isolée.

Maison usinée

La maison individuelle est fabriquée en usine, transportée jusqu’à l’emplacement choisi et installée sur une fondation.

Maison modulaire

La maison modulaire est aussi fabriquée en usine. Elle est généralement livrée à l’emplacement choisi en deux modules ou plus.

Maison mobile

Tout comme la maison usinée et la maison modulaire, la maison mobile est fabriquée en usine, puis livrée à l’endroit où elle sera habitée. Même si la maison mobile est généralement installée à un emplacement pour y rester de manière permanente, elle conserve son caractère mobile.

Appartement

L’appartement est un logement autonome à l’intérieur d’un bâtiment. Il comporte plusieurs pièces, notamment une cuisine et une salle de bain.

Formes de propriété

Les gens qui ne louent pas leur logement en sont propriétaires. En effet, il existe deux formes de propriété. Le droit de propriété vous permet de vendre votre maison quand bon vous semble.

Propriété absolue

Par propriété absolue, on entend qu’une personne (ou deux, s’il s’agit d’une copropriété par les conjoints) a la propriété complète du terrain et de la maison. Il n’y a pas d’espace en copropriété ou en cogestion avec les propriétaires d’autres unités. Lorsqu’il s’agit de propriété absolue, les propriétaires peuvent faire ce qu’ils veulent de leur propriété, jusqu’à un certain point bien sûr. Ils doivent tout de même se conformer aux règlements municipaux, aux accords de lotissement, aux codes du bâtiment ainsi qu’aux lois fédérales et provinciales, comme celles visant la protection de l’environnement.

Les maisons individuelles isolées et les maisons jumelées, les duplex et les maisons en rangée sont habituellement des propriétés absolues.

Copropriété

Si vous avez un logement en copropriété, vous êtes le propriétaire de l’unité que vous habitez et partagez des droits de propriété pour les aires communes de l’immeuble. Par aires communes, on entend les corridors, le terrain autour de l’immeuble et les installations comme la piscine et les aires récréatives. Les copropriétaires, par l’intermédiaire du syndicat des copropriétaires, assurent ensemble la gestion des aires communes en prenant notamment les décisions concernant l’utilisation et l’entretien.

4 : Le processus d’achat

Recherche d’une maison

Quelques moyens d’entreprendre les recherches de votre future maison :

  • Bouche-à-oreille Dites à toutes les personnes que vous connaissez que vous cherchez une maison. Avec un peu de chance, on vous indiquera des propriétés qui viennent d’être mises en vente.
  • Journaux et publications sur l’immobilier Consultez la section consacrée aux habitations neuves dans les quotidiens. Voyez aussi les publications sur l’immobilier offertes gratuitement, entre autres, dans les kiosques à journaux et les dépanneurs. Vous y trouverez des photos et des descriptions des propriétés à vendre.
  • Internet Visitez les sites Web consacrés à l’immobilier, comme www.sia.ca, qui contiennent des photos et de l’information se rapportant à une vaste gamme de propriétés à vendre. La plupart des sites vous permettent personnaliser vos recherches en fonction de certaines caractéristiques, notamment l’emplacement, la gamme de prix et le nombre de chambres à coucher.
  • Enseignes « À vendre » Promenez-vous en voiture, à bicyclette ou à pied dans un quartier qui vous intéresse et cherchez les enseignes « À vendre ». C’est une bonne façon de trouver des maisons mises en vente directement par leur propriétaire sans l’intermédiaire d’un courtier.
  • Visitez de nouveaux ensembles résidentiels Ainsi, vous pourrez voir les différents modèles offerts et obtenir de l’information des constructeurs, si vous êtes à la recherche d’une maison neuve.
  • Faites appel à un agent immobilier La plupart des acheteurs se fient à un agent immobilier pour les aider à trouver la maison qui leur convient.

Conseils utiles pour vos recherches

  • Tenez des dossiers Que vous fassiez appel à un agent immobilier ou non, visitez un grand nombre de maisons avant d’arrêter votre choix. Comparez différents éléments, comme la cote d’efficacité énergétique, les coûts des services publics, l’impôt foncier et les réparations majeures, car ces dépenses s’ajouteront à vos frais mensuels liés à l’habitation. Vous pouvez aussi demander de consulter certaines factures, comme les relevés de services publics. Afin de disposer de toute l’information dont vous avez besoin pour comparer les propriétés, utilisez le Tableau comparatif d’aide à l’achat d’une propriété.
  • Renseignez-vous sur le financement hypothécaire actuel Il se peut que vous puissiez prendre en charge le prêt hypothécaire contracté par le vendeur s’il est assorti de conditions avantageuses, ou même obtenir un prêt hypothécaire du vendeur afin de vous aider à conclure la transaction.
  • Réfléchissez bien Même si la maison que vous avez trouvée vous semble parfaite, retournez la voir et examinez-la de plus près et d’un œil critique. Choisissez des heures et des jours différents pour vos visites, discutez avec les voisins éventuels et essayez de voir au-delà de la simple apparence de la maison.
  • Cote d’efficacité énergétique Les maisons neuves et plusieurs habitations moins récentes au Canada ont reçu une cote indiquant leur efficacité énergétique. Cette cote, sur une échelle de 0 à 100, figure habituellement sur un autocollant apposé sur le panneau électrique. Plus la cote est élevée, meilleur est le rendement énergétique de la maison et, par conséquent, moins son occupation coûtera cher.
  • Statistiques et analyses de la SCHL La SCHL fournit les plus récentes données statistiques et analyses sur les tendances en habitation. Son Centre d’analyse de marché recueille des données sur les marchés nationaux, provinciaux et régionaux.

Présentation d’une offre d’achat

Lorsque vous aurez trouvé la maison que vous souhaitez acheter, vous devrez présenter au vendeur une offre d’achat (quelquefois appelée convention d’achat-vente). La collaboration de votre agent immobilier (et de votre notaire ou avocat) sera alors très utile. Comme il s’agit d’un document juridique, l’offre d’achat doit être préparée avec soin.

Les renseignements suivants sont généralement compris dans une offre d’achat :

  • Noms Vos nom et prénom, les nom et prénom du vendeur ainsi que l’adresse de la propriété.
  • Prix Le prix que vous offrez de payer.
  • Éléments inclus Vous devriez indiquer clairement dans votre offre d’achat tous les éléments situés à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison qui, selon vous, sont inclus dans le prix d’achat, par exemple, l’habillage des fenêtres et les appareils ménagers.
  • Montant de l’acompte
  • Date de transfert de la propriété La date de transfert de la propriété est la date à laquelle vous prendrez possession de la maison. Elle se situe habituellement de 30 à 60 jours après la date de l’offre d’achat, bien qu’elle puisse être fixée à 90 jours ou plus après l’offre.
  • Demande d’un certificat de localisation à jour
  • Date d’expiration de l’offre L’offre devient nulle, ou non valide, après cette date.
  • Autres conditions Les autres conditions de l’offre d’achat peuvent porter sur l’inspection de la propriété, l’évaluation de celle-ci et l’obtention d’un prêt hypothécaire du prêteur. Ainsi, l’offre d’achat deviendra définitive uniquement lorsque ces conditions auront été remplies.

Qu’arrive-t-il après la présentation de l’offre d’achat?

Imaginez que votre agent immobilier vous a aidé à préparer une offre d’achat contenant tous les détails de la vente. Comme vous êtes très prudent (sachant qu’une offre d’achat est un contrat qui vous lie sur le plan juridique), vous avez demandé à un notaire ou un avocat de l’examiner avant de la présenter au vendeur. L’agent immobilier remet ensuite l’offre au vendeur. À quoi devez-vous vous attendre par la suite? Il y a trois réponses possibles.

  • Réponse 1 Le vendeur accepte votre offre et l’entente est conclue. Vous passez alors à l’étape suivante du processus d’achat.
  • Réponse 2 Le vendeur fait une contre-offre pour exiger un prix plus élevé ou modifier certaines conditions. Vous retournez l’offre au vendeur en y indiquant un prix plus élevé que votre offre originale, mais inférieur à la contre-offre du vendeur. Si ce dernier accepte la contre-offre, l’entente est conclue.
  • Réponse 3 Le vendeur peut faire une contre-offre pour exiger un prix plus élevé ou modifier certaines conditions. Si tel est le cas, assurez-vous de bien connaître votre capacité de payer avant d’entamer des négociations. Ne vous laissez pas emporter par l’enthousiasme en acceptant un prix que vous n’avez pas les moyens de payer. Vous refusez la contre-offre parce que le prix est trop élevé ou que vous ne pouvez accepter les conditions. La vente n’est pas conclue, et vous récupérez le montant de votre acompte.

Obtention d’un prêt hypothécaire

Une fois l’offre d’achat acceptée, prenez rendez-vous avec votre prêteur qui vérifiera (et mettra à jour, au besoin) vos renseignements financiers et rassemblera tout ce qu’il faut pour remplir la demande de prêt hypothécaire. Ce dernier peut exiger une évaluation de la propriété, un certificat de localisation, ou les deux. Il peut aussi vous demander de souscrire une assurance titres. Enfin, il vous informera des différents types de prêts hypothécaires et de taux d’intérêt, ainsi que des options disponibles en ce qui a trait au terme du prêt, à la période d’amortissement et au calendrier des versements.

Selon la mise de fonds, vous pouvez contracter un prêt hypothécaire ordinaire ou un prêt hypothécaire à rapport prêt-valeur élevé.

Types de prêts hypothécaires

Prêt hypothécaire ordinaire

Un prêt hypothécaire ordinaire est un prêt qui ne dépasse pas 80 % de la valeur d’emprunt. Habituellement, la valeur d’emprunt correspond au prix d’achat de la propriété ou à sa valeur marchande, si cette dernière est moins élevée. Or, si vous demandez un prêt hypothécaire ordinaire, la mise de fonds exigée doit correspondre à au moins 20 % du prix d’achat.

Prêt hypothécaire à rapport prêt-valeur élevé

Si vous versez une mise de fonds inférieure à 20 % du prix d’achat, vous devrez normalement contracter un prêt hypothécaire à rapport prêt-valeur élevé. Une assurance prêt hypothécaire est généralement requise dans ce cas. La SCHL est un important fournisseur de ce type d’assurance. Le prêteur pourra ajouter la prime d’assurance prêt hypothécaire à votre emprunt ou vous demander de la payer intégralement le jour du transfert de la propriété.

Terme du prêt hypothécaire

Le prêteur vous expliquera aussi les options disponibles en ce qui a trait au terme du prêt, c’est-à-dire la période pendant laquelle les conditions convenues, notamment le taux d’intérêt, s’appliqueront au prêt hypothécaire. Cette période peut varier entre six mois et dix ans. Un prêt à plus long terme (de cinq ans, par exemple) vous permet de planifier et vous protège contre une hausse des taux d’intérêt. Examinez attentivement les options offertes et n’hésitez pas à demander à votre prêteur de vous expliquer la différence entre les prêts d’un, de deux et de cinq ans et ceux à plus long terme.

Taux d’intérêt hypothécaire

Le taux hypothécaire peut être fixe, variable ou révisable.

Taux hypothécaire fixe

Dans le cas d’un prêt hypothécaire à taux fixe, le taux d’intérêt est bloqué, c’est-à-dire qu’il n’augmentera pas pendant le terme du prêt.

Taux hypothécaire variable

Quant au prêt à taux variable, le taux d’intérêt fluctuera selon la conjoncture du marché sans toutefois changer les versements hypothécaires.

Taux hypothécaire révisable

Pour ce qui est du prêt à taux révisable, le taux d’intérêt et les versements hypothécaires varieront en fonction des conditions du marché.

Prêt hypothécaire ouvert ou fermé

Prêt hypothécaire fermé

Le prêt hypothécaire fermé ne peut être remboursé, en tout ou en partie, avant l’échéance. Vous ne pouvez donc pas verser plus que la mensualité convenue. Ce type de prêt peut constituer un bon choix si vous voulez des versements hypothécaires fixes. Vous pouvez alors soigneusement planifier vos dépenses mensuelles. Toutefois, le prêt hypothécaire fermé n’est pas flexible. Il prévoit souvent des pénalités ou des restrictions dans les cas où vous souhaiteriez effectuer un paiement supplémentaire. Il peut s’agir d’un mauvais choix si vous décidez de déménager avant la fin du terme ou si vous voulez profiter d’une baisse éventuelle des taux d’intérêt.

Prêt hypothécaire ouvert (prêt hypothécaire remboursable par anticipation)

Le prêt hypothécaire ouvert est flexible, car il permet de rembourser une portion ou la totalité de votre capital en tout temps sans pénalité. Il peut être un bon choix si vous prévoyez vendre votre maison dans un proche avenir ou verser des paiements additionnels importants. La plupart des prêteurs permettent la conversion en prêt hypothécaire fermé à n’importe quel moment, moyennant des frais modiques.

Amortissement

L’amortissement correspond à la période requise pour rembourser la dette au complet. Beaucoup de prêts hypothécaires sont amortis sur 25 ans, mais des périodes plus longues sont possibles. Plus la période d’amortissement est longue, moins les versements hypothécaires périodiques sont élevés, mais plus vous paierez d’intérêts à long terme. Si votre prêt hypothécaire est amorti sur une période de 20 ans et que chaque terme est d’une durée de cinq ans, vous renégocierez votre prêt quatre fois (soit tous les cinq ans).

Calendrier des versements

Le prêt hypothécaire est remboursé au moyen de versements périodiques, effectués tous les mois, toutes les deux semaines ou toutes les semaines. Le fait d’augmenter la fréquence des paiements permet de réduire les frais d’intérêt. En effet, des versements hebdomadaires feront diminuer le solde du capital plus rapidement que des versements mensuels. Plus vous effectuez de versements au cours d’une année, moins vous paierez d’intérêt sur votre prêt hypothécaire.

Transfert de la propriété

Le transfert de la propriété est le moment où vous prenez officiellement possession de votre maison. La signature des documents se fait généralement au cabinet du notaire ou de l’avocat. Ainsi, le jour du transfert de la propriété :

  • Votre prêteur remettra le montant du prêt hypothécaire à votre notaire ou avocat.
  • Vous remettrez la mise de fonds (moins l’acompte) à votre notaire ou avocat. Vous réglerez également le solde des frais de clôture.
  • Votre notaire ou avocat
    • paiera le vendeur;
    • enregistrera la propriété à votre nom;
    • vous remettra l’acte de vente et les clés de votre nouvelle maison.

Déménagement

Services d’un déménageur

Lors de la planification de votre déménagement, vos amis ou les membres de votre famille pourront peut-être vous recommander une entreprise de déménagement professionnelle. N’oubliez pas de demander des références au déménageur. Demandez aussi un devis et un aperçu de la grille tarifaire (tarif fixe ou taux horaire). Une fois que vous aurez choisi une entreprise de déménagement, demandez qu’un représentant vienne voir ce qui doit être déménagé et qu’il vous fournisse un devis.

Vérifiez si vos biens sont assurés pendant le déménagement. Il se peut que votre assurance habitation couvre les biens en cours de transport, mais appelez votre courtier ou votre assureur pour en être sûr et savoir si vous êtes entièrement couvert. De nombreuses entreprises de déménagement offrent une assurance supplémentaire. Sachez que les déménageurs professionnels ne sont pas responsables de certains objets, comme les bijoux, les pièces de monnaie ou les documents importants. Pour les protéger, il vaut mieux les déménager vous-même.

Si vous décidez d’emballer vos biens vous-même, n’oubliez pas que vous aurez besoin de fournitures et que cela pourrait vous prendre beaucoup de temps.

Jour du déménagement

Le jour du déménagement, visitez la maison avec le superviseur du déménagement et, au besoin, donnez-lui des instructions spéciales. Ce dernier prendra note de l’état de vos biens sur une liste. Faites le tour de la maison avec le superviseur pour vous assurer que la liste est complète et exacte. Puis, lors du déchargement du camion à votre nouvelle maison, cochez les sur la liste les articles déchargés. N’oubliez pas que, même si les déménageurs déchargent vos biens, vident les boîtes et reprennent les cartons vides, ils ne rangeront ni la vaisselle ni vos vêtements.

Le jour du déménagement n’est certes pas de tout repos, mais une bonne planification facilitera la transition.

Frais de déménagement

Les sommes consacrées au déménagement dépendent de plusieurs décisions prises antérieurement. Voici quelques éléments à prendre en considération :

  • Voulez-vous faire appel à des déménageurs professionnels?
  • Si oui, voulez-vous faire affaire avec une grande société ou une petite entreprise locale?
  • Aurez-vous à souscrire une assurance pour couvrir les biens en cours de transport?
  • Si vous prévoyez déménager vous-mêmes vos biens, louerez-vous un véhicule?
  • Votre assurance automobile ou habitation couvre-t-elle les biens pendant le déménagement?
  • Devrez-vous payer des frais de branchement à votre nouvelle résidence à une société de services publics? Y aura-t-il d’autres frais à régler (comme un dépôt)?

Frais après l’achat

Changement des serrures

Par mesure de sécurité, il vaut mieux changer les serrures des portes extérieures lorsque vous emménagez dans votre nouvelle demeure. Ainsi, seules les personnes quevous autorisez auront les clés de votre maison. Vous pouvez changer vous-même les serrures ou faire appel à un serrurier.

Nettoyage

Tant votre ancienne demeure que votre nouvelle auront besoin d’un nettoyage en profondeur. Que vous achetiez des produits de nettoyage pour effectuer vous-même la tâche ou que vous reteniez les services d’une personne pour le faire, les coûts montent rapidement. Prévoyez donc cette dépense.

Décoration

Vous souhaitez peut-être repeindre, remplacer quelques luminaires, revernir les planchers, poser une nouvelle moquette, ou effectuer différents travaux de décoration. Dressez un budget et songez à reporter quelque peu certains projets.

Appareils ménagers

Si l’offre d’achat n’inclut pas les appareils ménagers et si vous n’en possédez pas, vous devrez en acheter pour votre nouvelle maison. Certains appareils comportent des frais d’installation.

Outils et matériel

Lorsque vous êtes propriétaire de votre propre maison, vous ne pouvez plus vous en remettre au locateur pour les réparations. Vous aurez besoin d’un outillage à main de base et probablement de quelques outils de déneigement et de jardinage